Reconstruction mammaire par prothèse

Cette technique est la plus simple, sans cicatrice supplémentaire, et permet lorsqu’elle est possible de redonner du volume et redéfinir les contours du sein amputé. Cette méthode n’est possible qu’en cas de peau souple, de bonne trophicité.

Dans d’autres situations l’implant peut être associé à d’autres techniques de reconstruction comme le lipofilling (injection de graisse) ou le lambeau de grand dorsal (musculaire pure ou musculo-cutané).

Parfois, la mise en place au préalable d’un expandeur cutané permet après quelques mois de gonflage hebdomadaire de mettre des prothèses de plus gros volume sans mettre en tension de façon excessive la peau thoracique souvent fragile, ce qui donne un aspect plus naturel au sein reconstruit.

Comme en chirurgie esthétique, il existe plusieurs types de prothèses.
Dans la majorité des cas, nous utiliserons une prothèse pré remplie de gel en silicone, de forme variable ronde ou anatomique en fonction de la morphologie de la patiente.

Principes de l’intervention

L’opération peut être réalisée en reconstruction immédiate ou en reconstruction secondaire à distance de la mastectomie. Elle est réalisée sous anesthesie générale, dure en moyenne 1h.

En cas de reconstruction secondaire, l’incision est placée dans l’ancienne cicatrice de mastectomie, ce qui évite l’apparition de cicatrice supplémentaire.

L’implant sera à chaque fois que possible placé derrière le muscle grand pectoral. Un drain de redon sera mis en place dans la loge de la prothèse pour aspirer les écoulements et diminuer le risque d’hématome.

Il sera en général retiré le lendemain de l’intervention avant la sortie.

Information annexe (fiche SOFCPRE)


Avant l’intervention

Le tabac entraînant des retards de cicatrisation devra être arrêté 1 mois avant et 1 mois après l’intervention.

Les anti-inflammatoires et l’aspirine ne devront pas être pris dans les 10 jours précédant l’opération.

Après l’intervention

Un soutien gorge de maintien sans armature avec contenseur devra être porté jour et nuit pendant 4 semaines.

Compte tenu de la distension du muscle grand pectoral, les douleurs post opératoires peuvent être importantes les premiers jours mais calmées par les antalgiques de niveau II habituels.

De la même façon qu’en chirurgie esthétique, un oedème et des ecchymoses peuvent persister plusieurs semaines après l’intervention.

Une convalescence de 10 à 15 jours devra être prévue, le sport ne pourra être envisagé avant les 2 mois qui suivent l'intervention.

Résultats

Le résultat définitif ne sera pas apprécié avant 3 mois, bien souvent, le sein reconstruit par prothèse seule reste ferme et peu mobile.

Un 2 ème temps de symétrisation et de reconstruction de l’aréole et du mamelon sera réalisé dans les 6 mois qui suivent l’intervention.

Photos Avant / Après (résultats à 6 mois post opératoire)


Cas 1 - Reconstruction mammaire par prothèse



Cas 2 - Reconstruction mammaire immédiate après mastectomie, par prothèse associée à un lipofilling




Cas 3 - Reconstruction mammaire bilatérale par prothèses