Rhinoplastie

Le nez est la partie la plus visible de la face et c’est pourquoi son aspect est si souvent corrigé.

Le but dans la correction du nez n’est pas de créer une forme stéréotypée mais de créer une morphologie en harmonie avec les traits du visage de chaque patient. Chez chaque patient, la structure du nez nécessite un projet opératoire et une reconstruction chirurgicale individualisée.

L’objectif sera de remodeler les caractères anatomiques du nez en leur donnant des rapports plus agréables entre eux sans endommager la fonction physiologique de la filière nasale.

L’intervention est envisageable dès la fin de la croissance (vers 16-17 ans). La rhinoplastie peut parfois être associée à d’autres gestes au niveau de la face, en particulier à une génioplastie (modification du menton, réalisée dans le cadre d’une profiloplastie, permettant d’améliorer l’ensemble du profil).

Elle peut exceptionnellement être prise en charge par l’assurance maladie sous certaines conditions.

Avant l’intervention

Deux consultations de chirurgie esthétique sont obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique. Des photographies médicales sont toujours réalisées. Le résultat escompté pourra être simulé par retouches de photographies ou morphing informatique. L’image virtuelle, ainsi obtenue ne constitue qu’un projet qui peut aider dans la compréhension des attentes des patients mais devra être interprétée avec la plus grande précaution pour éviter les déceptions à l’ablation du plâtre.

Une imagerie médicale est parfois prescrite. L’arrêt du tabac est vivement recommandé avant l’intervention.

Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.



Information annexe (fiche SOFCPRE)




Après l’intervention

L’intervention se pratique sous anesthésie générale et dure en moyenne 1h30. Le patient sort en général le jour même ou le lendemain de l’intervention après ablation des mèches. On observe, surtout au niveau des paupières, l’apparition d’un œdème et parfois d’ecchymoses dont l’importance et la durée sont très variables.

Des antalgiques pour les douleurs et du sérum physiologique pour se nettoyer les fosses nasales sont prescrits. Le plâtre (attelle) est retiré en consultation le huitième jour.

Les sports violents sont à éviter les 3 premiers mois.

Résultats

Les cicatrices sont dans la majorité des cas dissimulées à l’intérieure des narines donc non visibles. Les stigmates de l’intervention vont s’atténuer progressivement, permettant le retour à une vie socio-professionnelle normale après une quinzaine de jour.

Un délai de 2 à 3 mois est nécessaire pour avoir un bon aperçu du résultat, en sachant que l’aspect définitif ne sera obtenu qu’après 6 mois à 1 an de lente et subtile évolution.

Photos Avant / Après (résultats à 6 mois post opératoire)


Cas 1 - Rhinoplastie par voie endonasale