La prise en charge chirurgicale des oreilles décollées – Article Avril 2017

 

La prise en charge chirurgicale des oreilles décolées

Les oreilles décollées se présentent comme une gêne esthétique responsable d’un mal-être chez de nombreuses personnes. Il est toutefois possible de venir à bout de ce complexe disgracieux grâce à l’Otoplastie. Focus sur cette opération de chirurgie esthétique qui, l’air de rien, peut changer une vie !

L’Otoplastie consiste au remodelage des oreilles décollées. Il s’agit donc de corriger les pavillons proéminents (hypertrophie de la conque) ou l’absence de pavillon (défaut de plicature) qui peut également donner cette impression de décollement. Dans la plupart des cas, la chirurgie esthétique se fait en bilatéral, c’est-à-dire sur les deux oreilles. Cependant, il est envisageable d’effectuer une opération sur une seule oreille.

La chirurgie des oreilles décollées permet de venir à bout de deux principales anomalies :

  • Une malformation de la conque : l’oreille arbore une cavité externe trop prononcée, ce qui donne l’impression d’un décollement vers l’avant.
  • Une malformation de l’anthélix : la zone semi-circulaire qui se situe sur les bords de l’oreille manque de plis. Cette apparence trop lisse peut s’avérer inesthétique.

 

Objectifs de l’opération

Le but de l’Otoplastie est simple : restructurer le cartilage des oreilles décollées afin d’obtenir une forme plus harmonieuse. La chirurgie esthétique permet ainsi de préserver la symétrie des oreilles tout en leur conférant un aspect beaucoup plus naturel.

Cette chirurgie s’adresse à des patients de tout âge. Elle peut se pratiquer sur des enfants, à condition qu’ils aient au moins 7 ans. Il est par ailleurs préférable que l’intervention se fasse sur un choix personnel, ce qui est possible si les jeunes patients scolarisés subissent les railleries de leurs camarades.

Les principes de l’Otoplastie

La chirurgie esthétique sur les oreilles décollées se pratique généralement sous anesthésies locale assistée. L’intervention dure une quarantaine de minutes, en moyenne.

Les méthodes utilisées varient d’un praticien à l’autre. Toutefois, les principes de base visent à effectuer des incisions cutanées au niveau du sillon rétro-auriculaire. La dissection de la peau permet ensuite un remodelage précis du cartilage pour recréer les reliefs et plicatures naturels.

La cicatrice très discrète se retrouve donc derrière l’oreille.

Des soins quotidiens sur ces cicatrices doivent être effectués jusqu’à cicatrisation complète (une dizaine de jours).

L’Otoplastie nécessite un arrêt de travail qui va de 3 à 7 jours, selon les patients.

 

 

Un bandeau de contention devra être porté jour et nuit pendant 15 jours puis la nuit pendant encore une semaine. La pratique d’activités sportives est déconseillée sur les 15 à 21 jours suivant l’intervention.

Pour admirer les résultats, il faut patienter entre 2 et 3 mois avant que les œdèmes qui masquent souvent au début les nouveaux reliefs de l’oreille ne disparaissent.
Les oreilles peuvent les premières semaines sembler « très collées ». Cette « surcorrection » permet de prévenir les légers décollement qui apparaissent en général quelques mois après l’opération.

 

Cas 2 – Otoplastie bilatérale

Cas 3 – Otoplastie

 

Autres interventions de chirurgie esthétique :

Blog Attachment
  • avant-apres
  • docteur-luini-avant-apres-devant-oreille
  • docteur-luini-avant-apres-derriere-oreille