Lifting des cuisses

La plastie crurale (ou lifting crurale, ou dermolipectomie des cuisses) permet de corriger la flaccidité et l’excès cutané et/ou graisseux à la face interne des cuisses.

Le vieillissement et les variations de poids sont responsables de ce relâchement cutané.

L’objectif du lifting des cuisses est de réduire l’excès graisseux par une lipoaspiration (ou liposuccion) et de traiter la peau en excès par une résection cutanée pure.

Il en résulte dans la majorité des cas une cicatrice transversale (horizontale) à la face interne des cuisses au niveau du pli inguinal en avant jusqu’au sillon sous fessier en arrière.

Dans ce cas la cicatrice sera cachée dans un pli naturel et sera plutôt discrète.

Rarement et seulement si l’excès cutanéo-graisseux est important, une incision longitudinale (verticale) de la racine de la cuisse jusqu’à la face interne du genou peut être associée. Il en résulte une cicatrice en T qui corrige l’excès cutané à la fois dans le sens vertical et dans le sens horizontal.

L’intervention se fait sous anesthésie générale et dure en moyenne 1h30.

La prise en charge par l’assurance maladie n’est pas systématique et concerne essentiellement les séquelles d’obésité après chirurgie bariatrique.


Avant l’intervention

Dans le cadre d’une chirurgie esthétique non prise en charge, deux consultations à 15 jours d’intervalle sont nécessaires, permettant aux patients de poser toutes les questions et de réfléchir sereinement à l’intervention.

L’examen clinique sera minutieux et permettra au mieux d’adapter la technique chirurgicale (intérêt de la lipoaspiration, type et longueur des cicatrices).

Des photographies seront réalisées en consultation.

Un vêtement de contention sera prescrit et apporté le jour de l’intervention.

Un bilan préopératoire et une consultation anesthésique seront réalisés au minimum 48 heures avant l’intervention.

Le tabac entraînant des retards de cicatrisation devra être arrêté 1 mois avant et 1 mois après l’intervention. Les anti-inflammatoires et l’aspirine ne devront pas être pris dans les 15 jours précédant l’opération.

Après l’intervention

Un système de drainage est mis en place pour diminuer le risque d’hématome.

La sortie a lieu le lendemain de l’intervention. Les douleurs post opératoires sont en général bien tolérées et calmées par les antalgiques habituels.

Un vêtement de contention est mis en place au niveau des cuisses à la fin de l’opération est devra être porté jour et nuit pendant 1 mois. Il faudra prévoir entre 1 semaine et 3 semaines d’indisponibilité. Le sport devra être arrêté pendant 2 mois.

Résultats

Un œdème (gonflement) et des ecchymoses ("bleus") peuvent persister quelques semaines après le lifting des cuisses. Le résultat définitif du lifting des cuisses s'observe à 6 mois.

La rançon cicatricielle est plus ou moins importante (en fonction de la technique choisie) et les cicatrices évolueront pendant plusieurs mois avant d’avoir leur aspect définitif qui ne sera pas jugé avant 1 an.

Dans tous les cas la morphologie des cuisses et la silhouette des patients est largement améliorée. La satisfaction des patients s’observe également sur le plan fonctionnel et à l’habillage.

Avant / Après

Photos disponibles sur demande en consultation.

Information annexe (fiche SOFCPRE)