La prise en charge chirurgicale des séquelles d’amaigrissement

 

La prise en charge chirurgicale des séquelles d’amaigrissement

Dans de multiples situations, un amaigrissement conséquent chez une personne est susceptible de provoquer des séquelles esthétiques disgracieuses.

Cela peut être le cas après un grand régime, une chirurgie bariatrique, ou encore à la suite d’une grossesse.

Les tissus se relâchent alors de manière importante, et peuvent devenir pendant en cas de très forts amaigrissements. Les parties du corps principalement concernées sont les seins, le ventre, les bras et les cuisses. Fort heureusement, ces séquelles sont efficacement prises en charge par des actes de chirurgie esthétique spécialisés.

Au niveau de la poitrine

Au niveau de la poitrine, après un amaigrissement important, survient un phénomène de ptôse mammaire, correspondant à des seins tombants. C’est notamment le cas suite à une grossesse, avec ou sans allaitement. En effet, une perte importante de poids va jouer sur l’élasticité de la peau des seins, facteur déterminant pour une bonne tenue de la poitrine féminine. Cet affaissement de la glande mammaire accompagné du relâchement cutané se traite chirurgicalement par une plastie mammaire.
Un lifting mammaire peut être la solution simple et efficace. La pose de prothèses mammaires permet de corriger une ptôse mammaire avancée, généralement corrélée à une perte de volume des seins. Dans certains cas, une réduction mammaire sera la solution la plus adaptée. Les cicatrices résultant de ces opérations peuvent être verticales ou en forme de T inversé.

Au niveau du ventre

Des séquelles peuvent également survenir au niveau de l’abdomen. L’excès cutané en bas du ventre peut prendre la forme d’une besace et couvrir partiellement le pubis. La solution apportée par la chirurgie est alors l’abdominoplastie. Cette opération ôte les excédents de peau relâchée et de graisse situés entre le nombril et le pubis.
Cette plastie abdominale supprime également vergetures et cicatrices. Une remise en tension des muscles grands droits de l’abdomen pourra être effectuée dans le même temps en cas de diastasis. La cicatrice sera située le plus bas possible vers le pubis pour pouvoir être cachée par les sous-vêtements. Si un excès cutané est présent au niveau du dos, l’intervention qui devra être proposée au patient est un bodylift ou plastie abdominale circulaire.

Au niveau des bras et des cuisses

En ce qui concerne les membres, les séquelles esthétiques liées à un amaigrissement important apparaissent à la face interne des bras et des cuisses. Pour y remédier, la chirurgie propose un traitement basé sur le lifting de bras ou de cuisse associé ou non à une liposuccion.
Enlever l’excès de peau sur la face interne des bras ou des cuisses va permettre de les raffermir et de les tonifier. L’acte consiste en l’ablation de la peau en excès associée à une lipoaspiration de la zone concernée, laissant une fine cicatrice de longueur variable en fonction de la quantité de peau à retirer.

Ainsi, la chirurgie réparatrice des séquelles d’amaigrissement apporte une réponse extrêmement efficace à un problème à la fois fonctionnel (habillage, tâche de la vie quotidienne, sport) et esthétique (gêne psychologique importante, dysmorphophobie).

Docteur Julien Luini
Chirurgien esthétique

Autres interventions de chirurgie esthétique :