L’augmentation mammaire – Article Juin 2016

L’augmentation Mammaire par le Docteur Julien Luini

Signes extérieurs de féminité, les seins sont souvent source de complexes chez les femmes. En tant que chirurgien plasticien sur la Côte d’Azur, j’entends régulièrement des femmes trouver leurs seins « trop gros, trop petits, tombants ou trop flasques » bref, elles sont rarement satisfaites.

D’après des psychologues, la jeune fille va grandir en idéalisant sa future poitrine et il se trouve que la réalité est rarement à la hauteur du fantasme. D’autres part les femmes subissent le poids de la représentation véhiculée par les magazines, et beaucoup rêvent d’un corps qui n’existe pas.
Arrivée à un moment de la vie, lorsque le mal-être est tel que l’on ne peut plus se regarder ou se montrer, il faut réfléchir aux enjeux d’une opération d’augmentation mammaire, mais surtout ne pas le faire pour « l’autre ».

Voici pourquoi le premier rendez-­vous entre la patiente et le chirurgien plasticien est important pour discuter ensemble du projet d’augmentation mammaire. Vous m’expliquerez votre souhait, je vous donnerai toutes les informations sur les techniques possibles et adaptées à votre cas.

Aujourd’hui, nous disposons de plusieurs techniques de référence consistant à augmenter le volume des seins ou à modifier leur forme de façon à harmoniser la silhouette. Cette intervention concerne les seins trop petits ou trop « tombants » suite à un amaigrissement, une grossesse ou à une modification hormonale. Elle concerne également les seins hypoplasiques dont l’insuffisance de volume est d’origine constitutionnelle (dans certains cas l’intervention peut être prise en charge).

Sans rentrer dans les détails, il y a principalement deux types d’implants et chacun présentent ses avantages et ses inconvénients :

1 Les prothèses pré remplies de gel de silicone dont la consistance est très proche d’un sein normal. Ces implants en silicone peuvent être de forme et de projection variables (forme ronde ou anatomique, de projection faible ou intermédiaire ou forte).
2 Les prothèses en sérum physiologique (cicatrice invisible, sécurité d’utilisation, gonflage sur ­mesure adapté au cas par cas).
Une alternative à l’augmentation mammaire par mise en place d’implants mammaires est le lipofilling des seins.
La patiente idéale aura moins de 35 ans, sans antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein. La patiente bénéficie dans ce cas d’une lipoaspiration de certaines zones qu’elle peut trouver disgracieuses. La graisse prélevée est purifiée puis réinjectée dans les seins. Le résultat ne sera pas jugé avant 6 mois, car une partie de la graisse injectée se résorbe en post opératoire. En fonction du volume souhaité, une deuxième intervention peut être envisagée 6 mois après la première. L’augmentation mammaire par lipofilling sera plus modérée qu’une augmentation mammaire par prothèses.

Je tiens depuis quelques années à mettre en avant l’augmentation composite qui offre un résultat extrêmement naturel pour des prothèses indétectables à la vue et insoupçonnables au toucher.

augmentation-mammaire-nice-lipofilling-nice

La technique d’augmentation mammaire composite associe la pose d’implants en silicone à un lipofilling dans le but d’améliorer la qualité esthétique du résultat. Cette intervention est particulièrement recommandée aux femmes minces, dont les implants ont le plus de risque d’être visibles.

Les résultats d’augmentation mammaire à Nice

> Page augmentation mammaire

Autres interventions de chirurgie esthétique :

Blog Attachment
  • augmentation-mammaire-nice-lipofilling-nice
  • augmentation-mammaire-nice-lipofilling